Accueil
Expertises
Dossiers
Biographie
Contact
Liens utiles
Références
Partenaires

 

20-01-2010

La GPEC vue par les DRH et les IRP

Selon une étude récente* sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) celle-ci n’est pas vue de la même manière par les DRH et les instances représentatives du personnel (IRP).

Ces dernières craignent une récupération possible de la GPEC dans une perspective de restructuration, alors que les DRH y voient un atout pour responsabiliser les collaborateurs.

Les IRP et les DRH interrogées s’accordent pour dire que la signature d’un accord de GPEC permet de :

  • Développer l’information sur les métiers,
  • Leurs évolutions, 
  • Les passerelles possibles vers d’autres fonctions.  

Parmi les outils les plus utilisés on trouve en premier :

  • L’entretien de carrière,
  • Le référentiel de compétences professionnelles,
  • L’aide à la mobilité interne
  • La cartographie prospective des métiers. 

D’une manière générale, pour qu’une GPEC soit efficiente, elle doit être intégrée à la stratégie de l’entreprise et à la politique RH, estiment les personnes interrogées.

Il reste un profond désaccord sur l'utilité d'un accord GPEC, toutefois,

L’ensemble des signataires s’accorde sur le fait que la GPEC représente un enjeu-clé pour l’entreprise pour accompagner la vision stratégique à long terme de l’entreprise.

* Etude récente réalisée par Liaisons sociales et Oasys Consultants auprès de 499 IRP (instances représentatives du personnel) et 407 DRH sur le regard qu’ils portent sur l’intérêt et les effets ou les perspectives des accords GPEC.

24-06-2013

La loi de sécurisation de l'emploi de juin 2013 renforce le dispositif GPEC

Auparavant le dispositif prévoyait une orientation vers la formation pour conserver l'employabilité des salariés dans une perspective de pérénisation de l'organisation (VAE, Bilan de compétences et autre accompagnements à la mobilité).

Dorénavant, devront être également considérés : les conditions de mobilité (professionnelle ou géographique), l'équilibre vie privée vie professionnelle, les perspectives de réduction de recours aux emplois précaires, et une information des sous-traitants sur les orientations stratégiques pouvant avoir un impact sur leur propre GPEC.

L'orientation stratégique devra également faire l'objet d'une consultation des IRP

 

 

Dossier GPEC
© 2013